Admin ]

Affichage optimisé : 1280x1024. Nous sommes le  mercredi 11 décembre 2019
Vous êtes ici : Accueil  /  Bac SEN : Formation / Orientation
Le bac pro SEN
jeudi 23 juin 2011, par gerla
Pour aborder l’étude de l’électronique et de l’informatique

Après la 3ème de collège

Si on souhaite orienter sa formation vers les domaines de l’électronique et de l’informatique , la préparation en 3 ans au bac pro SEN (systèmes électroniques numériques) peut être une possibilité. A l’issue de ce baccalauréat professionnel, les élèves peuvent prétendre à une poursuite d’étude vers l’enseignement supérieur en BTS (brevet de technicien supérieur), IUT (Institut universitaire de technologie) ou université, etc.

Selon sa réussite, sa sensibilité et ses objectifs , le titulaire du bac SEN envisage l’exercice d’un métier (et si nécessaire, une poursuite d’étude après le SEN) qui peut se définir selon quatre axes (figure 1). Cette représentation permet de mettre en évidence les caractères dominants de chaque situation professionnelle envisagée. Toutes les possibilités de carrière ne sont pas représentées sur la figure. Des anciens élèves de SEN sont aujourd’hui professeur, directeur de SAV, chef d’équipe, artisan, propriétaire/exploitant d’un commerce , etc.

(JPG)

Vers un projet professionnel personnel

Analyser ses ambitions professionnelles et les moyens dont on dispose pour parvenir à les réaliser est la première étape dans la construction d’un projet professionnel personnel.

• Ai-je des aptitudes à comprendre les mathématiques et la physique  ?

• Suis-je curieux, persévérant dans mes recherches  ?

• Ai-je des facilités à rédiger un compte rendu de travail ou ai-je du plaisir à effectuer des manipulations sur du vrai matériel ?

• Est-ce que j’aborde la discussion avec facilité ou est-ce que je préfère travailler en solitaire  ?

Qu’est- ce que je connais de l’informatique et de l’électronique ?

• Ai-je déjà côtoyé des gens du métier ? Est-ce qu’il m’est possible de rencontrer des professionnels  ?

Faire preuve d’une ambition personnelle

Entreprendre des études dont le centre d’intérêt est aux confins des systèmes électroniques et informatiques n’est pas chose toujours facile. Le Lycée fournit juste une structure de travail et un encadrement qui facilite l’apprentissage. De plus, des périodes de formation en Entreprise permettent à l’élève de mettre un pied dans le monde du travail et de se rendre compte le plus exactement possible de l’exercice d’un métier.

(JPG)

Outre le Lycée et l’Entreprise qui fournissent un cadre de formation, rien ne sera réellement possible si l’élève n’exprime pas une envie, un plaisir réel à passer du temps à étudier seul les contenus électroniques et/ou informatiques.

En d’autres termes, il faut être passionné pour réussir convenablement dans ces métiers et prendre du plaisir à faire soi-même les choses. L’apprentissage, ce n’est pas le maître qui le fait mais l’élève qui doit faire preuve d’autonomie et de rigueur .

Une formation qui a ses exigences

Les ambitions de tout un chacun n’ont de sens que si elles correspondent à un engagement personnel et à des capacités réellement mises en œuvre par l’élève pour réussir son parcours de formation.

• L’apprentissage et la maîtrise des lois de l’électricité supposent qu’on n’ait pas de grandes difficultés avec les exercices mathématiques fondamentaux (par exemple, résolution d’équations).

• La connaissance des composants électriques et électroniques et les ordres de grandeur des principales caractéristiques font appel à la mémoire (reconnaissance des composants, tant sur un schéma avec l’utilisation de symboles que dans les systèmes et sur les cartes à la simple vue du composant lui-même).

• L’apprentissage des structures de base intervenant dans la réalisation des fonctions électroniques et la compréhension des représentations mathématiques qui peut en être faite (modélisation, équations) sous entendent l’aptitude à exécuter les travaux pratiques de réalisation et les mesures de grandeurs physiques caractéristiques des circuits électroniques.

• Dans leurs principes de base, certaines fonctions électroniques sont capables de réaliser des opérations différentes selon l’environnement qui est fixé par programmation. La représentation de paramètres numériques est fondée sur l’écriture de nombres binaires et fait appel à des notions de mathématiques.

• L’analyse, la compréhension d’algorithme enchaînant les fonctions utilisées dans les programmes informatiques réclament une rigueur tant dans la lecture des instructions que dans leur représentation.

• etc.

La formation SEN

La formation en bac pro SEN se déroule sur 3 ans. Comme pour les autres classes de Lycée, la formation est accessible aux élèves issus de la 3ème de Collège. Voir également la présentation de l’Onisep.

70% des contenus de la formation SEN sont constitués de savoirs communs à six champs professionnels (figure 3) SEN-ASI (alarme, sécurité, incendie) ; SEN-AVM (audiovisuel multimédia) ; SEN-AVP (audiovisuel professionnel) ; SEN-TR (télécommunications et réseaux) ; SEN-ED (électrodomestique) ; SEN-EIE (électronique industrielle embarquée).

La formation est organisée à partir de centres d’intérêts qui sont autant de fils conducteurs des travaux réalisés sur les différents systèmes propres à chaque champ professionnel .

(JPG)

En seconde du SEN, les élèves acquièrent les bases de l’électricité, des notions sur les différents systèmes électroniques numériques et procèdent à l’installation et configuration/réglage de ces systèmes. Chaque élève construit son projet professionnel personnel en fonction des résultats obtenus et de la période en entreprise qu’il effectue (la rédaction d’un rapport est demandée).

En première, l’élève est orienté (selon ses voeux et les aptitudes dont il aura fait preuve réellement) dans une section contenant une spécialisation sur un des champs professionnels. La micro-informatique et des réseaux sont en grande partie communs à tous les champs.

En classes de première et terminale, la formation au Lycée est complétée par des périodes en Entreprise (16 semaines environ). Des rapports sont rédigés par l’élève et validés par l’entreprise d’accueil. Le rapport de synthèse rédigé par l’élève et soutenu devant un jury, constitue une épreuve de l’examen.

Un diaporama de présentation des objectifs et de l’organisation du bac SEN est disponible sur le site le l’académie de Nancy-Metz

La formation SEN-AVM (systèmes électroniques numériques audiovisuels et multimédias) est centrée sur l’étude, l’installation la configuration, la maintenance des équipements habituels du foyer ou des petites collectivités.

On cite par exemple, le téléviseur, écran LCD ou plasma, vidéoprojecteur, micro-ordinateur, lecteur et graveur DVD, Blu-ray Disc, réception (antenne) terrestre et satellite, distribution HF, réseau IP, WiFi, CPL (courant porteur en ligne), caméscope (caméra), APN (appareil phot numérique), matériels audio, récepteur, préamplificateur/amplificateur, enceintes acoustiques, sonorisation de sécurité, produits nomades, etc.

Compte tenu de la convergence entre les technologies micro-informatiques, de traitement/restitution de l’image et du son, de distribution des signaux (...), les contenus de la formation comportent une proportion importante de travaux sur des systèmes à composants micro-informatiques (hard et soft) et la mise en réseau.

voir aussi ...
du même auteur ... gerla
Document(s) associé(s) :
4 ko